Go to english version : ImcMarseilleCorpusEn


+ Corpus constitutif du CMI-Marseille

Mis en ligne sur le site \xE0 la page "qui sommes-nous ?". Les modifications \xE0 venir de cette page devraient se faire dor\xE9navant en proposant les ajouts, corrections, suppressions dans la liste ci-dessous en indiquant l'auteur et la date de la modification. Une fois adopt\xE9e par le collectif, la modification sera impl\xE9ment\xE9e dans le texte mis en ligne et donc supprim\xE9 de cette liste.

  • Liste des propositions de modifications :
    • ...

+ Version 1.0, 21/03/2004 :

<! Attention, la suite de cette page est cod\xE9e en html !>

Le Corpus constitutif du CMI-Marseille

Les quatre textes qui suivent travaillent de concert. Notre adh\xE9sion aux principes d'unit\xE9 et aux crit\xE9res d'adh\xE9sion du R\xE9seau de Centres de M\xE9dia Ind\xE9pendant (RCMI), nos objectifs sp\xE9cifiques, l' organisation de notre collectif, et enfin notre politique de mod\xE9ration du site internet se supposent et se r\xE9pondent. Il ne s'agit pas d'une constitution ou d'un corps de r\xE9gles \xE0 appliquer dans la pratique, mais bien de principes de la pratique -donc modifiables en permanence, qui \xE9manent d'elle et qui en retour cherchent \xE0 lui donner une forme publique. Ces quatre textes sont le reflet d'une certaine politique, dans une des sph\xE9res de son exercice : l'activit\xE9 de production m\xE9diatique.

Notre d\xE9sir est que cette activit\xE9 soit enfin d\xE9mocratis\xE9e pour de bon car nous estimons que l'information -les "nouvelles"- alimente des repr\xE9sentations de la soci\xE9t\xE9, qui, dans l'\xE9tat actuel du "paysage m\xE9diatique", servent plut\xF4t les int\xE9r\xEAts des classes dominantes. A contrario, la production de m\xE9dia peut \xEAtre un \xE9l\xE9ment d'une praxis lib\xE9ratoire. Elle se propose \xE9galement de relayer des luttes sociales.

En vue d'ouvrir la production m\xE9diatique, nous pensons qu'il est utile de se saisir d'une "nouvelle technique" : internet. Mais nous n'en faisons pas une fin en soi : il est souhaitable que, l\xE0 o\xF9 cela se peut, la communaut\xE9 virtuelle se mat\xE9rialise en actes collectifs concrets. Notre mode de production est la "publication libre et ouverte" pour ce qui est de l'espace internet, le consensus d\xE9mocratique selon les principes de notre charte pour ce qui est de la mod\xE9ration de cet espace.

1/ Les textes du r\xE9seau des CMI

Le CMI-Marseille adh\xE9re aux principes d'unit\xE9 et aux crit\xE9res d'adh\xE9sion et s'engage \xE0 les respecter. Voir les comptes rendus de nos r\xE9unions pour les discussions et l'acceptation de ces textes du r\xE9seau (sur notre espace web collaboratif). Ces principes et crit\xE9res sont \xE0 la base de nos objectifs sp\xE9cifiques, de notre fonctionnement et de notre politique de mod\xE9ration.

2/ Les objectifs sp\xE9cifiques du Centre de m\xE9dia ind\xE9pendant de Marseille

Le Centre de m\xE9dia ind\xE9pendant de Marseille (CMI-Marseille) est un espace de publication libre d'information et d'opinions. Il s'agit de lib\xE9rer la parole : tous les gens qui le souhaitent peuvent publier ce qu'ils/elles veulent dire des sujets qui les touchent. Le CMI-Marseille s'est form\xE9 \xE0 partir d'un constat : le manque d'un m\xE9dia alternatif d'usage le plus large et le plus gratuit possible, \xE0 Marseille et dans le coin. Le CMI-Marseille est une structure d\xE9mocratique et participative se donnant comme objectif la prolif\xE9ration d'une information libre bas\xE9e sur les principes de la solidarit\xE9, de l'autonomie et du respect mutuel.

Des m\xE9dias qui n'informent plus

Nous nous opposons, \xE0 notre \xE9chelle, au monopole qu'exercent les m\xE9dias classiques sur la production et la diffusion de l'information. Nous pensons que leur regard est biais\xE9 : les contraintes int\xE9rieures de l'organisation et de la "viabilit\xE9" du m\xE9dia, les pressions ext\xE9rieures et les connivences avec les pouvoirs, les pr\xE9suppos\xE9s quant aux sujets dignes d'\xEAtre abord\xE9s, ou bien susceptibles de rapporter, concourent \xE0 la production d'une information r\xE9ductrice confinant parfois au clich\xE9 plus ou moins dangereux.

Les luttes sociales sont les premi\xE8res victimes de ces biais m\xE9diatiques. Elles n'occupent qu'une toute petite partie des "nouvelles" alors qu'elles sont des moteurs et des indicateurs de quelque chose qui nous int\xE9resse toutes et tous : le changement social. Et quand ces luttes sont abord\xE9es, c'est souvent pour en d\xE9naturer le sens.

Une action ancr\xE9e localement

Marseille, ville populaire nourrie d'immigration, est durement frapp\xE9e par les politiques n\xE9o-lib\xE9rales et les id\xE9ologies conservatrices de tout poil. En dehors des r\xE9sonances des grands conflits nationaux, on entend peu parler des luttes au quotidien. \xE0 faible visibilit\xE9, faible connaissance des enjeux et faible coordination des actions.

Marseille est ouverte sur la M\xE9diterran\xE9e : alors que les trait\xE9s de libre-\xE9change ne font qu'accentuer la fracture \xE9conomique et sociale entre ses rives nord et sud, notre r\xF4le devrait \xEAtre, au-del\xE0 de l'\xE9vocation d'une culture ou d'une histoire commune, de cr\xE9er un espace de vie commun fond\xE9 sur l'\xE9change, la libert\xE9 de circulation et la solidarit\xE9.

Un outil d\xE9mocratique au service de tou-te-s, avec tou-te-s

"Permettre \xE0 ceux/celles qui n'ont pas la parole de la prendre et critiquer ceux/celles qui l'ont", et plus g\xE9n\xE9ralement, ceux/celles qui d\xE9tiennent un pouvoir, une autorit\xE9. En ce sens, la publication libre et ouverte est un outil de d\xE9mocratie. Elle v\xE9hicule des valeurs et favorise l'esprit critique. Nous pensons en effet que cet outil n'est pas neutre, au vu des principes de sa constitution et de ce qui devrait \xEAtre sa fonction dans l'espace local. Ces pratiques en font un lieu d'exp\xE9rimentation concr\xE8te de nouvelles relations sociales et de production.

Nous esp\xE9rons que le CMI-Marseille contribuera \xE0 rendre visibles et \xE0 relier les luttes locales et quotidiennes, plus profond\xE9ment que les "temps forts" syndicaux et \xE9lectoraux et plus largement que le milieu militant o\xF9 tout le monde se conna\xEEt peut-\xEAtre d\xE9j\xE0. Ceux/celles qui \xE9criront pourront en faire ce qu'ils/elles veulent puisque tout s'y publie dans les limites de nos principes (voir notamment l'article 10 des principes d'unit\xE9 du r\xE9seau CMI) : t\xE9moignages de vie, appels aux manifestations, enqu\xEAtes journalistiques, r\xE9flexions et d\xE9bat, br\xE8ves, compte-rendus d'initiatives locales, vie des quartiers, etc.

Le CMI-Marseille participe d'un mouvement plus large de m\xE9dias ind\xE9pendants qui concerne la presse, la radio, la t\xE9l\xE9, les murs. Il s'agirait de voir o\xF9 en est ce mouvement sur Marseille, pour coop\xE9rer avec d'autres m\xE9dias, et r\xE9fl\xE9chir \xE0 l'efficacit\xE9 de la diffusion. Partant de cet ancrage local, il s'agira aussi, de permettre la diffusion locale d'information produite dans l'ensemble du r\xE9seau Indymedia et vice-versa.

Une appartenance \xE0 un r\xE9seau global

En relayant des initiatives et informations du local au global, nous ins\xE9rons notre lutte dans la r\xE9sistance plan\xE9taire \xE0 la globalisation de l'assujettissement des multitudes aux imp\xE9ratifs du profit. Nous nous situons dans le prolongement de la lutte contre l'OMC \xE0 Seattle, en 1999, o\xF9 s'est cr\xE9\xE9 le premier independent media center. Seattle fut un \xE9v\xE9nement cl\xE9 dans la prise de conscience du pouvoir critique et effectif des mouvements sociaux dans leur lutte contre le capitalisme n\xE9o-lib\xE9ral.

Le CMI-Marseille ne vise donc pas seulement \xE0 lib\xE9rer la production d'information, mais aussi \xE0 une meilleure distribution de celle-ci.

3/ Le fonctionnement du collectif

Les principes de notre politique tendent vers l'id\xE9e de d\xE9mocratie directe. Il s'agit de prendre les d\xE9cisions en consensus et donc de susciter et de respecter la voix de chacun-e. C'est ce que l'on nomme "l'horizontalit\xE9". Celle-ci se d\xE9cline aussi en ouverture du collectif vers son ext\xE9rieur, afin de susciter de nouvelles collaborations. Il faut bien faire la part des choses entre le collectif qui porte le site de publication ouverte (une sorte de communaut\xE9 r\xE9elle) et la communaut\xE9 virtuelle de ceux/celles qui \xE9crivent sur le site et qui le consultent. Les consid\xE9rations de politique ne peuvent concerner qu'un collectif au sens fort. Mais tout est fait cependant pour que celui-ci s'ouvre sur celle-l\xE0 et que les fronti\xE8res se flouent. Explicitons un peu ces principes :

Consensus

La prise de d\xE9cision par consensus se fonde sur l'exp\xE9rience des autres collectifs du r\xE9seau Indym\xE9dia ou d'autres groupes. Elle doit permettre une meilleure communication entre les gens et de faciliter l'expression de tou-te-s. La "qualit\xE9" de la d\xE9cision doit s'en ressentir (\xE0 d\xE9faut de sa "quantit\xE9") car des avis diff\xE9rents auront \xE9t\xE9 d\xE9velopp\xE9s et chacun assumera personnellement la d\xE9cision. Bien s\xFBr chaque d\xE9cision peut \xEAtre rediscut\xE9e. Nous pouvons aussi d\xE9battre et d\xE9cider sur nos listes de discussion \xE9lectroniques, en donnant clairement des d\xE9lais et en laissant la possibilit\xE9 d'attendre la prochaine r\xE9union si le consensus ne se d\xE9gage pas. Le consensus n'est possible que s'il existe de la confiance entre ceux/celles qui d\xE9battent. Il faut donc qu'ils/elles se connaissent, qu'ils/elles se soient vu-e-s lors des r\xE9unions physiques. Le collectif se r\xE9unira physiquement de fa\xE7on r\xE9guli\xE8re. Il est souhaitable que les prises de contact se fassent lors de ces r\xE9unions. Le collectif reste ouvert, gr\xE2ce aux outils de communication fournis par internet (listes \xE9lectroniques, irc) aux personnes qui, de part la distance ou pour toute autre raison, ne pourraient pas assister aux r\xE9unions physiques.

Ouverture

La vie du collectif doit \xEAtre ouverte, publique, visible au maximum. En plus du site internet en publication libre et ouverte, les r\xE9unions, les listes de discussion, les documents produits, etc., tout doit \xEAtre accessible \xE0 ceux/celles qui le veulent.

Ind\xE9pendance

Le collectif est autonome et doit veiller \xE0 conserver une certaine int\xE9grit\xE9. Il ne peut \xEAtre rattach\xE9 ni \xE0 un parti politique, ni \xE0 une id\xE9ologie. Il ne peut exprimer de soutien ni \xE0 un parti ni \xE0 ses porte-paroles et personne ne peut se r\xE9clamer du CMI-Marseille dans sa participation \xE0 des \xE9lections ou \xE0 une organisation politique. Le CMI-Marseille est ouvert \xE0 toute personne, quelles que soient ses id\xE9es, son appartenance \xE0 un groupe ou \xE0 un autre, mais celle-ci ne participera qu'en son nom propre et non au nom d'une organisation. Le CMI-Marseille n'acceptera de soutien mat\xE9riel et financier que si son autonomie n'en est pas affect\xE9e. Le soutien en nature (locaux, mat\xE9riel informatique, photocopies, papier, mat\xE9riel de prise de son, de vue(s)) semble pr\xE9f\xE9rable, sans dette. Le travail fourni pour le CMI-Marseille ne pourra \xEAtre r\xE9tribu\xE9.

Rapports non hi\xE9rarchiques

Pour \xE9viter l'\xE9tablissement de toute position dominante au sein du collectif, nous organisons la rotation des t\xE2ches et des fonctions (coordinateurs/rices, repr\xE9sentant-e nomm\xE9-e uniquement quand cela est n\xE9cessaire, mod\xE9rateurs/rices lors des r\xE9unions et sur les listes, etc.). Ce qui implique aussi d'abaisser les barri\xE8res techniques et humaines \xE0 la participation de chacun-e, par l'\xE9change des savoirs et comp\xE9tences, et par l'\xE9coute. Nous organiserons donc, en fonction des besoins, des formations techniques et th\xE9matiques.

Supports multiples

L'un des buts du CMI-Marseille est l'appropriation de tous les moyens de production et de diffusion de l'information possibles et imaginables : audio, vid\xE9o, photographie, internet, affiches, prospectus, etc. Nous participons au d\xE9veloppement des outils fournis par l'informatique libre. Nous souhaitons aussi sortir de la Toile en utilisant d'autres supports de diffusion et en participant \xE0 des \xE9v\xE9nements physiques (d\xE9bats et rencontres, street-party et f\xEAtes, etc.). Bref, le but et d'aller vers les gens, de susciter les contributions, de faire conna\xEEtre tr\xE8s largement le site et ce qu'il y a dessus, du bouche-\xE0-oreille au satellite. La publication libre et ouverte peut se saisir d'autres moyens qu'internet : par exemple des "bo\xEEtes aux lettres" disponibles dans certains endroits de la ville (bien r\xE9parties g\xE9ographiquement), les murs.

Rhizome

Nous travaillons en r\xE9seau avec les autres CMI et d'autres structures de m\xE9dia ind\xE9pendant. On peut chercher de leur c\xF4t\xE9 des exp\xE9riences qui marchent et apporter les n\xF4tres. Pour relier le global au local, il est important de s'investir dans la traduction d'articles dans toutes les langues possibles (voir le site de traduction d'indymedia : dans la rubrique "participer", il est possible de proposer \xE0 tou-te-s de faire et de r\xE9viser des traductions, m\xEAme ponctuellement, selon les besoins exprim\xE9s sur ce site. Il y a m\xEAme un tutorial en fran\xE7ais pour ce site)

4/ Notre politique de mod\xE9ration du site

La publication libre et ouverte

La publication libre et ouverte est fond\xE9e sur le droit \xE0 la participation, \xE0 l'anonymat, \xE0 la critique des d\xE9cisions \xE9ditoriales. La publication libre et ouverte permet \xE0 tou-te-s d'auto-publier instantan\xE9ment leur production sur le site du CMI-Marseille : tout le monde peut "devenir le m\xE9dia", utiliser ses propres capacit\xE9s d'observation, d'analyse, pour contribuer au site. le site peut accueillir des textes, des fichiers vid\xE9o, audio, des photos, images, etc.

La publication libre et ouverte est bas\xE9e sur un processus de production de l'information transparent pour tou-te-s : producteurs, diffuseurs et destinataires de cette information. Bas\xE9e \xE9galement sur la confiance entre eux/elles et sur la capacit\xE9 de chacun-e de juger ce qui a de l'int\xE9r\xEAt ou non, ce qui est cr\xE9dible ou non. Elle postule l'intelligence des lecteurs/rices. La publication libre et ouverte est au fondement d'indymedia : tous les collectifs locaux indymedia l'utilisent et en font l'\xE9l\xE9ment principal de leurs sites.

Pas de mod\xE9ration a priori

Les contributions apparaissent tout de suite sur la page d'accueil du site : elles ne sont pas pr\xE9-filtr\xE9es ou modifi\xE9es. La proc\xE9dure de mod\xE9ration n'intervient qu'apr\xE8s publication des contributions, pas avant. Ces derni\xE8res apparaissent dans l'ordre chronologique de leur publication sur le site. Des commentaires, soumis aux m\xEAmes crit\xE8res que la publication libre et ouverte, peuvent y \xEAtre ajout\xE9s.

Responsabilit\xE9

  • Contenu du site : La responsabilit\xE9 d'une contribution repose uniquement sur son auteur-e et non sur le collectif du CMI-Marseille. Les opinions exprim\xE9es sont celles de leurs auteur(e)s et le CMI n'y adh\xE8re pas n\xE9cessairement. La mod\xE9ration a posteriori ne peut \xEAtre assimil\xE9e \xE0 un choix \xE9ditorial. Les liens vers d'autres sites internet que contiennent les contributions ne signifient pas que le CMI adh\xE8re au contenu de ces sites, ils n'ont qu'un but informatif.
  • Vie priv\xE9e : Le CMI s'engage \xE0 garantir le respect du droit de chacun \xE0 contr\xF4ler son image. Il s'assure du respect de l'anonymat, surtout quand des risques de r\xE9pression ou de poursuites existent. Chaque contributeur est responsable des informations le concernant qu'il diffuse sur le site (nom ou pseudo, adresse de courriel, num\xE9ro de t\xE9l\xE9phone, adresse, etc). Il est toujours possible de contacter le collectif pour modifier les informations diffus\xE9es. Le collectif ne conserve aucune donn\xE9e de connexion (adresse IP des visiteurs ou utilisateurs du site).

Transparence et ouverture de l'\xE9quipe de mod\xE9ration

La mod\xE9ration est faite par les personnes engag\xE9es dans l'\xE9quipe de mod\xE9ration. Elle ne vise qu'\xE0 pr\xE9server la qualit\xE9 des informations d\xE9livr\xE9es au yeux de tou-te-s. Tout le monde peut voir quelles d\xE9cisions sont prises par les membres de cette \xE9quipe en consultant la liste de discussion cmi-marseille-moderation. Tout le monde peut participer au travail de mod\xE9ration et entrer dans l'\xE9quipe. Les "mod\xE9rateurs/trices" ne pourront modifier les contributions que pour l'orthographe, la mise en page et l'indexation. Un ajout d'information \xE0 une contribution par le CMI-Marseille doit \xEAtre signal\xE9e en le pla\xE7ant entre crochets avec la mention "ajout du collectif". Un-e auteur-e peut demander \xE0 ce que sa contribution soit cach\xE9e.

Le travail de mod\xE9ration doit \xEAtre le plus transparent possible. La liste de discussion est ouverte et accessible. On peut toujours trouver dans ses archives accessibles sur internet les messages des mod\xE9rateurs/trices, des explications motivant le d\xE9placement d'une contribution et les discussions autour de ces d\xE9cisions.

Pour que le travail de mod\xE9ration soit accessible \xE0 tou-te-s, il est important que les messages qui circulent sur la liste de mod\xE9ration soient clairs. La participation \xE0 la mod\xE9ration (et donc l'acc\xE8s \xE0 la partie administration du site) se fait sur demande de la personne et implique sa participation (m\xEAme minime) aux r\xE9unions du CMI-Marseille.

Contributions cach\xE9es

Le travail de mod\xE9ration est \xE0 la fois technique et politique, car les contributions dont on juge qu'elles ne respectent pas les principes du CMI-Marseille (g\xE9n\xE9raux et sp\xE9cifiques) sont exclues de la page centrale mais toujours consultables sur le site \xE0 partir de la page des contributions cach\xE9es (il n'y a donc pas de "censure").

Ces contributions ne sont pas supprim\xE9es du site mais disponibles \xE0 partir de la page des articles cach\xE9s. Le motif du d\xE9placement de la contribution est visible dans les messages concernant le travail de mod\xE9ration sur la liste consacr\xE9e \xE0 la mod\xE9ration et, selon les possibilit\xE9s techniques, en t\xEAte de la contribution elle-m\xEAme.

Les crit\xE8res de mod\xE9ration d'une contribution laissent une marge d'appr\xE9ciation et d'\xE9volution de celle-ci en fonction des cas pr\xE9cis, du contexte, de l'exp\xE9rience acquise par le collectif. Tout retour sur une prise de d\xE9cision en particulier ou sur ces crit\xE8res en g\xE9n\xE9ral est le bienvenu. Les contributeurs/trices peuvent utiliser la liste consacr\xE9e \xE0 la mod\xE9ration, y apporter leurs commentaires, questionnements, propositions. L'appr\xE9ciation des contributions selon le respect de nos principes se fait collectivement et peut \xEAtre rediscut\xE9e. Cela \xE9vite en grande partie les m\xE9prises. Le doute ira toujours dans le sens de la moindre censure.

Concr\xE8tement, quelles sont les contributions cach\xE9es?

Pour r\xE9capituler, sont envoy\xE9es sur la page des articles cach\xE9s, avec un commentaire de justification assez pr\xE9cis, les contributions qui expriment un discours injurieux, haineux, violent (particuli\xE8rement envers les personnes et groupes marginalis\xE9s, discrimin\xE9s et exclus), sexiste, raciste, homophobe, et tout autre forme de discrimination, d'assignation identitaire ou essentialiste. Sont \xE9galement vis\xE9s les messages \xE0 caract\xE8re commercial, \xE9lectoraliste ou institutionnel (\xE9manant de parti politique, de l'\xC9tat, etc.), ou pr\xE9sentant un lien ou un contact vers une structure sectaire, d'extr\xEAme droite ou int\xE9griste.

Il y a aussi des crit\xE8res techniques d'exclusion d'une contribution :

  • Contributions en langue \xE9trang\xE8re sans traduction en fran\xE7ais (on peut alors la traduire ou demander au contributeur de le faire).
  • copies d'un article d\xE9j\xE0 pr\xE9sent ailleurs sur la Toile ou prot\xE9g\xE9 par des droits d'auteur (mieux vaut alors en faire une pr\xE9sentation, un r\xE9sum\xE9 ou une citation, ou \xE9tablir un lien internet avec l'article original). En cas de copie de texte, si ce dernier est tronqu\xE9, modifi\xE9 sans que cela ne soit explicitement indiqu\xE9. Les mat\xE9riaux prot\xE9g\xE9s par le droit d'auteur ne pourront \xEAtre publi\xE9s sur le site qu'avec l'autorisation du propri\xE9taire de ce droit
  • manque d'intelligibilit\xE9 flagrante du texte
  • attitude manifeste de nuisance (par exemple des contributions \xE0 r\xE9p\xE9tition)
  • doublon (identique ou tr\xE8s proche d'une contribution d\xE9j\xE0 publi\xE9e)
  • vide (sans texte) ou test technique
  • hors-sujet : contribution sans rapport avec le projet du CMI-Marseille tel que pr\xE9sent\xE9 dans nos objectifs sp\xE9cifiques
  • contribution ne respectant pas les r\xE8gles de base du journalisme tel que nous le d\xE9fendons : sources non cit\xE9es, contenant des informations permettant l'identification de personnes sans leur accord, rupture du respect de l'anonymat, diffusion d'informations personnelles, attaques, menaces personnelles, diffamation. Dans ce cas, m\xEAme une fois la contribution \xE9cart\xE9e, le/la mod\xE9rateur/trice devra supprimer les informations portant atteintes \xE0 des personnes (diffusion d'informations confidentielles)
  • retir\xE9e sur demande de l'auteur-e

Les articles de colonne centrale

Les articles de la colonne centrale sont le fruit du travail collectif du CMI : traductions d'articles parus sur le r\xE9seau Indymedia, travail d'enqu\xEAte, couverture d'\xE9v\xE9nements, compilation d'informations sur un sujet donn\xE9, etc. Le collectif veillera \xE0 favoriser le d\xE9placement d'articles publi\xE9s en publication libre et ouverte vers la colonne centrale en reprenant les nouvelles ou en proposant aux contributeurs/trices de traiter plus en profondeur le sujet de leur contribution. Les propositions d'articles pour la colonne centrale suivront la proc\xE9dure suivante : une fois termin\xE9, l'article est propos\xE9 \xE0 la publication dans la partie administration du site pendant un d\xE9lai \xE0 d\xE9terminer, apr\xE8s notification sur la liste consacr\xE9e au travail \xE9ditorial. La mise en ligne de l'article ne se fait donc que s'il y a consensus des membres du collectif \xE0 son sujet. Dans le cas particulier d'un article \xE0 mettre rapidement en ligne, l'accord de deux membres du collectif tout de suite suffit, avec quand m\xEAme notification de la d\xE9cision sur la liste. Il est toujours possible de revenir en arri\xE8re si le collectif le d\xE9cide.

Topic revision: r12 - 25 Mar 2004, FabMars
This site is powered by FoswikiCopyright © by the contributing authors. All material on this collaboration platform is the property of the contributing authors.
Ideas, requests, problems regarding Foswiki? Send feedback