Communiqu\xE9 du collectif de mod\xE9ration Indymedia Nantes- Version 1.2

Le collectif Indymedia Nantes s'excuse pour la g\xE8ne occasionn\xE9e suite \xE0 la fermeture de son site http://nantes.indymedia.org. Celle-ci est ind\xE9pendante de notre volont\xE9, et r\xE9sulte, sans doute, de l'action conjointe des gouvernements suisses, anglais, am\xE9ricains et italiens.

A l'heure ou nous \xE9crivons ce communiqu\xE9, les raisons de la saisie des serveurs anglais du r\xE9seau Indymedia demeurent obscures. Nous nous retrouvons dans la situation invraisemblable d'\xEAtre l'objet d'une attaque des autorit\xE9s gouvernementales cit\xE9es pr\xE9c\xE9demment sans en connaitre ni la raison, ni le but.

Deux pistes, sans doute compl\xE9mentaires, s'offrent \xE0 nous. Il pourrait s'agir d'une attaque provenant des autorit\xE9s suisses. En effet, une plainte contre X a \xE9t\xE9 d\xE9pos\xE9e \xE0 Gen\xE8ve, suite \xE0 la publication sur notre site de photos de deux individus, prenant la pose, pr\xE9sent\xE9s comme policiers membres de la cellule anti-G8. Le FBI \xE9tait intervenu aupr\xE8s de notre Fournisseur d'acc\xE8s internet (FAI) pour nous demander de retirer cette contribution. La seconde piste proviendrait d'Italie. En effet, l'Allianze Nazional (un partie d'extr\xE8me droitre au pouvoir) a d\xE9pos\xE9 plainte contre Indymedia italie suite \xE0 la publication de texte anti-militariste. D'autre part, le parquet de Bologne a demand\xE9 une commission rogatoire \xE0 propos des communiqu\xE9s publi\xE9s par la Federation Anarchiste Informelle sur le site IMC d'italie. Cependant le parquet de Bologne ne semble pas avoir demand\xE9 la saisie des serveurs.

L'action du FBI est de toute fa\xE7on une manoeuvre d'intimidation visant \xE0 fragiliser le r\xE9seau Indymedia. Ces derniers mois, le gouvernement f\xE9d\xE9ral des USA a attaqu\xE9 de nombreuses fois les m\xE9dias ind\xE9pendants. En juillet, un membre de IMC Chypre \xE9tait espionn\xE9 par la CIA suite \xE0 la publication sur leur site, de documents prouvant l'ing\xE9rence am\xE9ricaine dans le r\xE9f\xE9rendum sur la r\xE9unification de Chypre. En ao\xFBt, les services secrets ont employ\xE9 une injonction afin de faire pression sur IMC New York avant la Convention R\xE9publicaine (RNC), en essayant d'obtenir les logs d'IP des fournisseurs d'acc\xE8s aux Etats-Unis et aux Pays-Bas. Le mois dernier, la Commission F\xE9d\xE9rale des Communications US (FCC) a ferm\xE9 les stations radio communautaires \xE0 travers les USA. Il y a deux semaines le FBI a demand\xE9 qu'Indymedia supprime un article sur IMC Nantes qui contenait une photo de policiers suisses d\xE9masqu\xE9s, et des b\xE9n\xE9vole d'IMC Seattle ont re\xE7u la visite du FBI au m\xEAme sujet. Par la saisie des serveurs, les autorit\xE9s am\xE9ricaines ont r\xE9ussi \xE0 faire taire une vingtaine d'indymedia de part le monde.

La d\xE9marche du FBI ressemble clairement aux pratiques en cours dans des pays connus pour leur longue tradition "d\xE9mocratique" tel que la Cor\xE9e du Nord ou la Tunisie. En effet, le FBI a agi \xE0 la demande d'un pays tiers, mais en totale ill\xE9galit\xE9. En effet, il a suffi \xE0 l'Electronic Frontier Foundation (EFF) de souligner ce caract\xE8re ill\xE9gal pour que les serveurs soient restitu\xE9s (ces serveurs ne sont pas remis en ligne car consid\xE9r\xE9s comme "hack\xE9s"). De plus il ne viendrait \xE0 l'esprit de personne de fermer plusieurs dizaines de sites pour un message g\xE9nant dans un forum. L'action du FBI est donc extr\xE8mement g\xE9o-politique.

Nous nous sommes trouv\xE9s, durant cette histoire, priv\xE9s de notre media libre. Alors que pendant ce temps les medias dominants justifiaient l'intervention de la police, ou ne tiraient pas les cons\xE9quences d'une telle pratique discr\xE9tionnaire et arbitraire (que se passerait-il si le FBI fermait une vingtaine d'imprimeries ?). Lorsque la police censure, les chiens de garde aboient. Le balai de la d\xE9sinformation a au moins le m\xE9rite de prouver l'utilit\xE9 et l'urgence d'un d\xE9veloppement des medias libres. Nous publierons bientot une analyse des articles de presse publi\xE9s a propos de cette histoire.

Nous saluons au passage les journalistes qui ne se sont pas limit\xE9s aux mensonges de la police et de la justice et qui ont senti toute la port\xE9e d'une telle pratique - ils se reconnaitront, ils ne sont pas nombreux... Nous remercions aussi pour leur r\xE9action rapide la ligue ODEBI, Reporters Sans Fronti\xE8res, la Federation Internationale des Journalistes, la F\xE9deration Anarchiste, le Syndicat Interprofessionnel de la Presse et des Medias-CNT....

Enfin, nous tenons \xE0 remercier chaleureusement pour leur soutien tant moral que technique, Canal Ty zef de Brest, Le CIRC de Bretagne, le collectif IMC Lille, le collectif IMC Nice pour nous avoir h\xE9berg\xE9 de mani\xE8re provisoire, samizdat.net pour sa r\xE9action rapide et son soutien logistique, et l'ensemble des techniciens b\xE9n\xE9voles qui ont travaill\xE9 d'arrache-pied pour r\xE9tablir les sites.

NOUS SOMMES PARTOUT !!! NOUS SOMMES NOMBREUX !!! RIEN NE NOUS ARRETERA !!!!

Le collectif Indymedia Nantes

Post scriptum: Vous pouvez apporter votre soutien \xE0 Indymedia en signant la p\xE9tition ici->http://solidarity.indymedia.org.uk/.

Et aussi pour s'amuser et se d\xE9tendre un petit jeu vid\xE9o sur cette histoire http://www.molleindustria.it/indy.html.

Enfin des actions de soutien ont aussi lieu un peu partout dans le monde http://www.indymedia.org/fr/2004/10/112181.shtml

Pour en savoir plus sur cette histoire vous pouvez vous ref\xE9rer aux articles suivants :

Le FBI saisit des serveurs IMC au Royaume-Uni http://www.indymedia.org/fr/2004/10/112007.shtml

L'Italie et la Suisse ont fait saisir des serveurs Indymedia http://www.indymedia.org/fr/2004/10/112050.shtml

"Bas les pattes" d'Indymedia aux autorit\xE9s US, Anglaises, Suisses et Italiennes http://www.indymedia.org/fr/2004/10/112090.shtml

Le mat\xE9riel informatique d'Indymedia a \xE9t\xE9 restitu\xE9, mais les questions restent http://www.indymedia.org/fr/2004/10/112174.shtml

Indymedia \x96 ahimsa http://nice.indymedia.org/article.php3?id_article=7105

NANTES ET LE FBI [FR][EN] http://nice.indymedia.org/article.php3?id_article=7107


Voici les trois communiqu\xE9s propos\xE9es.

*Par abracad et lapinou kiss

Nous souhaitons dissiper un certain nombre d'inexactitudes.

- Indymedia n'est pas un site de journalisme mais un forum de libre expression, les collectifs de mod\xE9ration ne sont donc pas \xE0 l'origine des articles publi\xE9s.

- Contrairement \xE0 ce que disent la police et la plupart des media, il n'y a jamais eu de donn\xE9es personnelles (noms, prenoms ou adresses) sur le site Indymedia de Nantes.Seules les photos de deux individus souriant et prenant la pose illustraient une d\xE9nonciation du fichage politique en cours en suisse.Conform\xE9ment aux recommandations du FBI, nous avons masqu\xE9 les visages.

- Nous ne sommes pas des terroristes internationaux, \xE0 moins qu'exprimer un point de vue divergent soit consid\xE9r\xE9 comme du terrorisme.

- Le collectif Indymedia Nantes se joint aux multiples d\xE9nonciations des pratiques de censure.


Par sieste

Communiqu\xE9 du collectif de mod\xE9ration Indymedia Nantes

Nous souhaitons dissiper un certain nombre d'inexactitudes relay\xE9s suite a la saisie de nos serveurs par le FBI.

- Indymedia n'est pas un site de journalisme mais un forum de libre expression, les collectifs de mod\xE9ration ne sont donc pas \xE0 l'origine des articles publi\xE9s.

- Contrairement \xE0 ce que disent la police et la plupart des media, il n'y a jamais eu de donn\xE9es personnelles (noms, prenoms ou adresses) sur le site Indymedia de Nantes. Seules les photos de deux individus souriant et prenant la pose illustraient une d\xE9nonciation du fichage politique en cours en suisse. Suite a la demande du FBI nous avons masqu\xE9s les photos des deux personnes. Cette d\xE9information ayant \xE9t\xE9 relay\xE9 par un certain nombre de medias en France et \xE0 travers le monde, pratiquant ainsi une d\xE9sinformation g\xE9n\xE9ralis\xE9e, et justifiant l'intervention sans doute ill\xE9gale du FBI \xE0 la demande des autorit\xE9s Suisse et italiennes. Peut etre qu'un proc\xE9s pour diffamation pourrait nous rapporter beaucoup d'argent, et faire taire de nombreux menteurs....

- Peut etre que leur r\xE9action aurait \xE9t\xE9 tout autre si ces memes journalistes se seraient connect\xE9s sur les sites d'indymedia ou cette affaire est analys\xE9e et \xE9tay\xE9e par des arguments solides, ou encore avaient lu les echanges de mails disponibles publiquement sur le web.

- Peu de voix s'\xE9l\xE9vent du cot\xE9 des journalistes (nous saluons au passage les journalistes qui ne se limitent pas au mensonge des policiers, et de la justice, et qui prennent en compte toute l'ampleur de cette histoire - ils se reconnaitront ils ne sont pas nombreux) pour d\xE9noncer cette acte de censure, qui \xE9quivaudrait a fermer une vingtaine de journaux. Mais bon, lorsque la police siffle la fin de la r\xE9cr\xE9, les chiens de garde aboient.

- Nous ne sommes pas des terroristes internationaux bien que l'accord de mutuel assistance utilis\xE9e par le FBI et les gouvernements suisse, italien et anglais pour nous faire taire le sous-entendent, \xE0 moins qu'exprimer un point de vue divergent soit consid\xE9r\xE9 comme du terrorisme. Il semble alors que cette intervention soit ill\xE9gale.

Nous ne pouvons alors que convenir que l'intervention polici\xE8re que le r\xE9seau indymedia a subi, est une intervention politique de type fasciste, visant a priver des millions de personnes \xE0 travers le monde de cette outil d'expression qu'est le r\xE9seau indymedia. Cette intervention provoquant la fermeture de plusieurs dizaines de sites indymedia, n'est pas sans rappeler ce qui peut se faire dans des pays connus pour leur tradition d\xE9mocratique tel que la Cor\xE9e du Nord ou encore la Tunisie. En effet, si les photos ont \xE9t\xE9 masqu\xE9s et qu'aucune coordonn\xE9es n'ont \xE9t\xE9 communiqu\xE9es, la justice suisse, le FBI ou encore l'italie ne peuvent pretexter que c'est pour cette raison que des serveurs d'indymedia ont \xE9t\xE9 saisie, d'autant plus que ces denriers ne sont jamais rendus en contact avec nous, pour nous demander de retirer l'article en question. Il ne viendrait \xE0 l'esprit de personne de demander la saisie d'un immeuble et l'expulsion de ses habitants, sans meme en aviser les residents, sous le pretexte qu'un article critique sur la police a \xE9t\xE9 coll\xE9 sur la fa\xE7ade. On demandrait juste d'enlever l'affiche.

Nous ne pouvons que constater que le reseau indymedia a subie ces derniers mois de nombreuses attaques par le gouvernement f\xE9d\xE9ral des USA. En juillet, la CIA espionnait un membre d'IMC chypre qui avait d\xE9nonc\xE9 les pressions du gouvernement americain sur le referendum sur la reunification de l'ile. En ao\xFBt, les services secrets ont tent\xE9 de perturber l'IMC New York City avant la Convention R\xE9publicaine (RNC) en essayant d'obtenir les logs d'IP des fournisseurs d'acc\xE8s aux USA et aux Pays-Bas. Le mois dernier la Commission F\xE9d\xE9rale des Communications US (FCC) a ferm\xE9 les stations radio communautaires \xE0 travers les USA. Il y a deux semaines le FBI nous a demand\xE9, par intermediaire interpos\xE9, de supprimer un article sur IMC Nantes qui contenait une photo de policiers suisses, et des b\xE9n\xE9vole d'IMC Seattle ont re\xE7u la visite du FBI au m\xEAme sujet.

On ne peut qu'emettre des suppositions a ce stade, car nous ne savons toujours pas pourquoi les serveurs ont \xE9t\xE9 saisie. Cependant nous pouvons signaler que IMC New-York publie en ce moment, \xE0 un mois des elections americaines, des doutes de sp\xE9cialistes sur la fiabilit\xE9 des machines de votes. L'occasion semblait trop belle...

Le collectif de mod\xE9ration d'indymedia Nantes ne peut que se joindre aux d\xE9nonciations de cette censure. Nous tenons particuli\xE8rement a remercier pour son soutien tant morale que technique Canal ty zef de brest, le collectif imc-lille, le collectif Imc- Nice pour nous h\xE9berger de mani\xE8re provisoire, samizdat.net pour sa r\xE9action rapide et son soutien logistique, et l'ensemble des techniciens b\xE9n\xE9voles qui travaillent d'arrache pied pour retablir les sites.

Cette histoire nous conforte dans l'id\xE9e de l'urgence de d\xE9vellopper des medias ind\xE9pendants, tache que nous poursuivrons. Nous ne nous arreterons pas, nous sommes partout, nous sommes nombreux.

Le collectif de moderation de Indymedia Nantes


Par valk

communiqu\xE9 du collectif de mod\xE9ration Indymedia Nantes

Nous souhaitons dissiper un certain nombre d'inexactitudes.

- Indymedia n'est pas un site de journalisme mais un forum de libre expression. Les collectifs de mod\xE9ration ne sont donc pas \xE0 l'origine des articles publi\xE9s.

- Le 7 octobre 2004 en fin d'apr\xE8s-midi, le F.B.I, vraisemblablement \xE0 la demande des polices suisses et italiennes, a proc\xE9d\xE9 \xE0 la saisie des serveurs Indymedia situ\xE9s en Grande-Bretagne, g\xE9r\xE9s par l'entreprise anglo-am\xE9ricaine Rackspace. Depuis cette saisie, une vingtaine de sites Indymedia sont r\xE9duits au silence partout dans le monde. Par ailleurs, une distribution Linux et plusieurs streaming radios, n'ayant aucun rapport avec nous, ont \xE9t\xE9 ferm\xE9s. Rackspace a r\xE9cemment publi\xE9 un rapport pr\xE9cisant qu'ils ont d\xFB c\xE9der les serveurs conform\xE9ment au Trait\xE9 Mutuel d'Aide L\xE9gale (MLAT). Le MLAT \xE9tablit des proc\xE9dures afin que les pays coop\xE8rent dans les investigations telles que le terrorisme, le kidnapping, et les blanchiments internationaux d'argent. La Cour interdit \xE9galement Rackspace de faire tout commentaire sur cette saisie. Extrait de la d\xE9claration de RackSpace : \xAB Rackspace a r\xE9pondu \xE0 une citation \xE0 compara\xEEtre, publi\xE9e sous le titre 28, \xC9tats-Unis d'Am\xE9rique, section 1782, dans une enqu\xEAte qui ne provient pas des \xC9tats-Unis. Rackspace agit comme une loyale entreprise citoyenne avec les autorit\xE9s internationales. La Cour a interdit \xE0 Rackspace d'en dire plus en la mati\xE8re. \xBB Nous n'en savons donc officiellement pas plus.

- Contrairement \xE0 ce que disent la police et la plupart des m\xE9dias, il n'y a jamais eu de donn\xE9es personnelles (noms, pr\xE9noms ou adresses) sur le site Indymedia de Nantes. Seules les photos de deux individus, pr\xE9sent\xE9s comme policiers, souriant et prenant la pose illustraient une d\xE9nonciation du fichage politique ayant cours en Suisse. Conform\xE9ment \xE0 des recommandations du FBI avant cette saisie, nous avions masqu\xE9 les visages.

- Nous ne blanchissons pas d'agent, ne pratiquons pas la traite d'\xEAtres humains et ne sommes pas des terroristes internationaux, \xE0 moins que permettre l'expression de points de vues divergents soit consid\xE9r\xE9 comme du terrorisme.

- Le collectif Indymedia Nantes se joint aux multiples d\xE9nonciations des pratiques de censure.

-- SiestE - 14 Oct 2004


Proposition d'un communiqu\xE9 plus complet par ValK :

FBI vs INDYMEDIA Un peu comme dans les films hollywoodiens, ou dans la s\xE9rie X-files, le collectif Indymedia Nantes a affaire avec.... le FBI. Ca vous fait rire ? A vrai dire nous \xE7a nous a fait rire, enfin pas longtemps ! Cette histoire nous permet de comprendre comment une simple contribution pass\xE9e sur le net peut permettre de saisir les ressorts de la censure et les dangers des lois qui bafouent nos libert\xE9s \xE9l\xE9mentaires tel que la LEN ou encore l\x92USA Act. Dans le texte qui suit vous trouverez tous les d\xE9tails de cette histoire ainsi que les probl\xE8mes que cela soul\xE8ve. Petit rappel des faits (en essayant d\x92\xEAtre clair et concis) Le 8 septembre, Indymedia Nantes re\xE7oit une contribution intitul\xE9e : \xAB Photos des 2 flics de la cellule anti-G8 \xBB ( http://nantes.indymedia.org/article.php3?id_article=3910 ). A l\x92\xE9poque se pose d\xE9j\xE0 la question de l\x92int\xE9r\xEAt d\x92une telle contribution, mais celle-ci n\x92\xE9tant pas hors charte, elle est valid\xE9e. Cependant cette contribution nous questionne. Si elle est vrai e, ne s\x92agit-il pas des m\xEAmes pratiques que la police ? Si l\x92auteur de la contribution se trompe, qu\x92en est-il des personnes sur la contribution ? Cette contribution provoque un d\xE9bat ( http://lists.indymedia.org/pipermail/imc-france-nantes/2004-September/0911-2o.html ) au sein du collectif mais reste sur le site en attendant. Il s\x92agit de prendre en compte le contexte hypra r\xE9pressif (http://nantes.indymedia.org/article.php3?id_article=3345 ) en suisse depuis le G8, ou un certain nombre de libert\xE9s sont bafou\xE9es et ou les sites internet de la police regorgent de photos d\x92activistes avec des appels \xE0 la d\xE9lation ( http://www.quellesconnes.com/~antig8/aideznous/index.htm ), et o\xF9 les condamnations \xE0 de la prison vont bon train, sans compter les pratiques de la police de se d\xE9guiser en \xE9meutiers. On d\xE9cide donc de laisser tel quel cette contrib\x92 Et l\xE0 commence un imbroglio policier international... Le 22 (v\x92la les keufs !) septembre, par mail (original : http://lists.indymedia.org/pipermail/imc-france-nantes/2004-September/0922-54.html ) nous apprenons que selon Rackspace (le fournisseur d\x92acc\xE8s internet de la machine qui h\xE9berge le site Indymedia de Nantes bas\xE9e en Grande-Bretagne) le FBI, pas moins, aurait demand\xE9 de retirer la contribution en question. Ce fournisseur est anglo-am\xE9ricain ce qui peut expliquer la demande. Cependant nous sommes \xE9tonn\xE9s que le FBI, une agence am\xE9ricaine, demande \xE0 un FAI anglais, qu\x92un site internet fran\xE7ais retire une contribution a propos de la police suisse. C\x92est sans doute \xE7a la mondialisation ! ! ! Donc ce fournisseur nous envoie un mail nous demandant de retirer imm\xE9diatement cet article. Heu\x85 l\xE0, plusieurs question se posent : # Est-ce une blague ? Aucune certitude, quoique \xE7a ait l\x92air plausible. Nous attendons la r\xE9ponse \xE0 notre mail envoy\xE9 \xE0 Rackspace. ( http://lists.indymedia.org/pipermail/imc-france-nantes/2004-September/0926-mz.html ) # Que faire ? On d\xE9cide tout d\x92abord de cacher provisoirement l\x92article, puis le 24, en r\xE9union, de masquer les visages pour respecter la "vie priv\xE9e" de ces individus. De plus, nous ne pouvons pas nous permettre de tenir t\xEAte au FAI, car si celui-ci venait \xE0 clore la connexion, ce serait plusieurs dizaines de sites Indymedia qui se trouveraient arbitrairement ferm\xE9s. # Nous n\x92avons aucun signe qu\x92une quelconque poursuite judiciaire est engag\xE9e. Cela pose la question de la privatisation de la justice, qui donne ainsi un r\xF4le de censure \xE0 des entreprises priv\xE9e. C\x92est le r\xE8gne de l\x92arbitraire, ou nous ne pouvons ni nous d\xE9fendre ni argumenter. Nous devons alors nous plier \xE0 ces demandes. # Comme \xE7a, \xE7a parait dr\xF4le, mais \xE7a nous renvoie aussi au contr\xF4le d\x92internet par les autorit\xE9s entendu comme police mais aussi entreprises priv\xE9es. Nous n\x92avons pas pu r\xE9fl\xE9chir longtemps \x85. En France, la loi LEN (http://www.zdnet.fr/actualites/business/0,39020715,2131170,00.htm ) rend directement responsable les FAI (fournisseurs d\x92acc\xE8s) du contenu des sites qu\x92ils h\xE9bergent, et leur impose donc d\x92avoir un r\xF4le de pr\xE9vention. S\x92ils ne l\x92ont pas, ils peuvent \xEAtre condamn\xE9s. Les demandes de communication de log d\x92adresse ip, peuvent \xEAtre faites sans qu\x92il n\x92y ait de d\xE9cisions judiciaires... etc... Voir notamment cet article de Paris qui a \xE9galement \xE9t\xE9 confront\xE9 aux pressions polici\xE8res : http://paris.indymedia.org/article.php3?id_article=26005 Aux Etats-Unis, c\x92est l\x92USA Act (ex Patriot Act) qui vise \xE0 \xE9tendre les pouvoirs de surveillance de la police et des procureurs sur les communications \xE9lectroniques, en leur permettant notamment de conna\xEEtre le nom des correspondants. Des dispositions qui, associ\xE9es \xE0 d'autres mesures, concernant par exemple les \xE9trangers suspect\xE9s de terrorisme, ont rappel\xE9 \xE0 certains le maccarthysme qui s\xE9vissait dans les ann\xE9es 50. (http://www.zdnet.fr/actualites/internet/0,39020774,2097401,00.htm )

Le 7 octobre 2004 en fin d'apr\xE8s-midi, le F.B.I, probablement \xE0 la demande des polices suisses et italiennes, a proc\xE9d\xE9 \xE0 la saisie des serveurs Indymedia chez Rackspace... qui ob\xE9is sans nous pr\xE9venir\x85

Imm\xE9diatement, une vingtaine de sites Indymedia se retrouvent brutalement r\xE9duits au silence partout dans le monde (voir la liste compl\xE8te ci-dessous). Par ailleurs, une distribution Linux et plusieurs streaming radios, n'ayant aucun rapport avec nous, ont \xE9t\xE9 ferm\xE9s.

Rackspace explique alors \xE0 des journalistes qu'ils ont d\xFB c\xE9der les serveurs conform\xE9ment au Trait\xE9 Mutuel d'Aide L\xE9gale (MLAT). Le MLAT \xE9tablit des proc\xE9dures afin que les pays coop\xE8rent dans les investigations telles que le terrorisme, le kidnapping, et les blanchiments internationaux d'argent. Rackspace explique aussi que la Cour lui interdit de faire le moindre commentaire sur cette saisie et n\x92avoir aucune information quand aux raisons de cette d\xE9cision judiciaire. Rackspace consid\xE8re enfin avoir agit dignement \xE0 l'image d'une entreprise citoyenne\x85

L'\xE9tat de nos finances n'est pas extraordinaire, nous ne blanchissons pas d'agent, nous ne pratiquons pas la traite d'\xEAtres humains, ne sommes pas une secte, et ne sommes pas des terroristes internationaux\x85 A moins que permettre l'expression de points de vues divergents soit consid\xE9r\xE9 comme du terrorisme. Quand le terrorisme ne sert pas \xE0 justifier des interventions militaires ou \xE0 faire voter des lois liberticides, il permet de censurer des sites contestataires !!!

Commence alors un magnifique balai d\x92informations (peu) et de d\xE9sinformations (beaucoup !) qui a au moins le m\xE9rite de prouver l\x92utilit\xE9 de sites tels qu\x92Indym\xE9dia, vou\xE9s \xE0 la libre information & \xE0 l\x92\xE9veil du sens critique vis-\xE0-vis des m\xE9dias.

Permettez-nous donc de r\xE9tablir quelques v\xE9rit\xE9s : contrairement \xE0 ce que disent la police et la plupart des m\xE9dias, il n'y a jamais eu de donn\xE9es personnelles (noms, pr\xE9noms ou adresses) sur le site Indymedia de Nantes. Seules les photos des deux individus, pr\xE9sent\xE9s comme policiers, souriant et prenant la pose ( !) illustraient l\x92article, photos qui ont transform\xE9es apr\xE8s la demande du FBI le 22 septembre\x85 (pour voir le r\xE9sultat et lire un article qui a re\xE7u le grand prix de la d\xE9sinformation selon Indym\xE9dia : http://www.tdg.ch/tghome/toute_info/geneve_et_region/fbi_g8__7_10_.html )

Nous rappelons qu\x92Indymedia n\x92est pas fait par des journalistes, mais est un vaste r\xE9seau de centres de m\xE9dias ind\xE9pendants qui offre un espace d'informations pour et par les mouvements sociaux. Loin du journalisme, chacun peut en \xEAtre acteur, que ce soit en contribuant, mais aussi en mod\xE9rant les articles selon une charte pr\xE9cise. Le principe de base : \xAB Ne hais pas les m\xE9dias, soit les m\xE9dias ! \xBB Ainsi, il n\x92y a aucun \xAB chef \xBB, ni porte parole, mais uniquement des mod\xE9rateur-trices, qui ne se dissimulent pas derri\xE8re un mail, puisque tout est public et accessible, depuis le site, jusqu\x92aux r\xE9unions et aux archives !!! Pour plus de pr\xE9cisions encore, les archives de la liste de discussion du collectif Indymedia Nantes sont consultables publiquement et vous y trouverez tous nos \xE9changes au sujet de cette histoire abracadabrantesques ici : http://lists.indymedia.org/pipermail/imc-france-nantes/

Cette coop\xE9ration internationale (plainte des polices suisses, italiennes, intervention du FBI en Angleterre pour fermer un site fran\xE7ais, avec cons\xE9quences mondiales) prouve une fois de plus que la globalisation passe avant tout par la globalisation \xE9conomique et polici\xE8re. A l'image de nos Etats, le nouvel ordre mondial ne s'embarrasse pas d'\xE9thique ou de principes, mais s'empresse de museler toute plainte et tout discours risquant de troubler la grande messe \xE9conomique et politique. Le capitalisme mondial a un visage, celui de nos dirigeant-es. En fermant ces sites, le FBI s'attaque directement aux mouvements sociaux. Cette censure arbitraire, si elle reste in\xE9gal\xE9e au sein du r\xE9seau Indymedia, ne pr\xE9sage rien de bon pour les autres m\xE9dias ind\xE9pendants. A ce jour, il semblerait que cette saisie ne connaisse pas de pr\xE9c\xE9dent !

Si cette censure est brutale, elle n'est pas inattendue... Ainsi, on se souvient qu'en Italie (dont la police est co-auteur de la plainte), le parti d\x92extr\xEAme-droite de la coalition gouvernementale, l'Alliance Nationale, avait r\xE9clam\xE9 la fermeture d'Indymedia, pour son opposition \xE0 la guerre en Irak. En ao\xFBt, les services secrets ont employ\xE9 une injonction afin d'essayer de perturber l'IMC New York City avant la Convention R\xE9publicaine (RNC) en essayant d'obtenir les logs d'IP des fournisseurs d'acc\xE8s aux USA et aux Pays-Bas. Le mois dernier la Commission F\xE9d\xE9rale des Communications US (FCC) a ferm\xE9 les stations radio communautaires \xE0 travers les USA. D'autre part, Indymedia et d'autres organismes de m\xE9dias ind\xE9pendants jubilaient \xE0 la suite de leurs victoires, par exemple contre Diebold et le Patriot Act. Aujourd'hui cependant, les autorit\xE9s US ont arr\xEAt\xE9 des IMCs \xE0 travers les monde. .

La liste des collectifs de m\xE9dias locaux affect\xE9s inclut Ambazonia, l'Uruguay, l'Andorre, la Pologne, le Massachusetts occidental, Nice, Nantes, Lille, Marseille, Euskal Herria (pays Basque), Li\xE8ge, Vlaanderen oriental et occidental, Antwerpen (toute la Belgique), Belgrade, Portugal, Prague, Galice, Italie, Br\xE9sil, Royaume Uni, une partie du site de l'Allemagne, et du site radio d'Indymedia global. Certains sont de nouveau en ligne comme Nice, ROyaume-Uni,...

NOUS SOMMES PARTOUT, NOUS SOMMES NOMBREUX, RIEN NE NOUS ARRETERA !!!

-- ValK - 14 Oct 2004
Topic revision: r10 - 08 Nov 2005, AlsteR
This site is powered by FoswikiCopyright © by the contributing authors. All material on this collaboration platform is the property of the contributing authors.
Ideas, requests, problems regarding Foswiki? Send feedback